Dans mes carnets·Les Enfants du siècle

Les Enfants du Siècle – Épisode 7 : Interlude

Vous la connaissez la blague où après une longue période de disette rédactionnelle, vous revenez et soufflez sur la poussière digitale de votre site ? Et bien avec le recul, je la trouve vraiment pas terrible, et en plus je l’ai bien trop faite pendant mon adolescence, alors ce soir je vous l’épargne (de rien). J’ai bien sûr trois articles de retard sur Les Enfants du Siècle. En sachant que mon rythme de publication sur WattPad est déjà bien loin de pouvoir être qualifié de « rythme », tout est dit.

 

Après l’expérience traumatisante de Charlotte et lors d’un laps de temps conséquent entre deux chapitres, j’ai voulu introduire un nouveau format pour explorer des pistes que je ne pouvais pas aborder dans mon écriture habituelle. J’ai donc introduit les Interludes qui seront rédigés à la première personne et se concentreront sur le paysage intérieur des personnages. L’humain, ses relations et ses sentiments, est l’élément central dans Les Enfants du Siècle -comme dans tous mes écrits pour être honnête, mais peut-être même encore plus- et le point de vue extérieur me bridait quelquefois dans mon écriture. Cela va me permettre aussi de « meubler » entre deux chapitres et alléger ce qui risque de devenir très lourd avec le temps. (the feels)

Dans ce premier interlude, on part un peu plus à la connaissance de Jefferson et de son caractère ambivalent. Quand j’ai eu l’idée des Interludes c’est à Charlotte que j’ai tout de suite pensé, mais comme je sortais à peine d’un chapitre avec elle je n’étais pas convaincue par un tel enchaînement. Je suis donc reparti vers le premier sujet et membre de la fine équipe : Jefferson. J’ai construit ce personnage en le détestant, il représentait beaucoup de choses et de traits de caractère que je n’aime pas chez les gens mais plus j’ai avancé dans l’histoire plus j’ai découvert qu’il était bien plus compliqué qu’il ne le laissait croire. Il devient une béquille essentielle, autant à l’histoire que pour équilibrer certains personnages -Charlotte pour ne pas la citer, mais aussi d’autres qui ne sont pas encore là. Dans ce texte, on en apprend un peu plus sur ses origines, qui il est et pourquoi il est là.

Le prochain chapitre -déjà publié- repart dans le coeur du sujet, until next time’

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s